La petite histoire d’un grand château ... 

L’histoire de Saint-Georges remonte à l’époque gallo-romaine lorsque qu’une splendide villa surplombait le vignoble. Il s’agirait du domaine du célèbre poète latin Ausone qui chantait déjà les louanges du vin de Bordeaux « Toi qu’illustrent tes vins et tes fleuves ».

En 1602, le domaine fut vendu par Henri IV à Jean Barbot, avocat au Parlement de Bordeaux qui l’acheta pour 1500 livres avec en privilège le titre de baron.


Par mariage puis héritages successifs, la Baronnie de Saint-Georges demeura dans les possessions de la famille de Rabar pendant plus d’un siècle.

C’est en 1772 que le Château Saint-Georges fit peau neuve grâce à l’architecte Victor Louis, mandaté par le dernier baron de Saint-Georges, le sieur de Bouchereau. Victor louis est aussi connu pour avoir édifié le Grand Théâtre de Bordeaux.

Le château fut reconstruit dans une parfaite expression du style néo-classique tout en conservant une harmonieuse symétrie de son architecture Louis XVI entre les quatre tours d’angle de l’ancien féodal.

En 1891 Pétrus Desbois, nouveau propriétaire de Saint-Georges, reconstitua le vignoble qui avait été décimé par le phylloxéra en greffant les plants français sur des racines américaines. En 2013 Jean-Philippe Janoueix a rejoint la famille Desbois comme co-propriétaire. En octobre 2015, il est gérant du Château Saint-Georges.


 

 

  

 

 

 


Saint-Georges Saint-Emilion

Idéalement situé sur une colline surplombant le vignoble en pente avec une vue sur la cité médiévale de Saint-Emilion, le Château Saint-Georges est un arrêt unique, symbole de grandeur et d'élégance.
 
Le vignoble du Château Saint-Georges, emblème de la plus petite appellation bordelaise est exceptionnel par son positionnement et ses 45 hectares de vignes d'un seul tenant sur un terroir argilo-calcaire